Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 09:00

papiernoel35    

 

 

L'HIVER

Pénible saison hivernale,
Qui apporte son arsenal,
Journées froides et intempéries,
Notre moral est un peu gris.

Nous nous levons, le ciel est noir,
Le jour n'est pas porteur d'espoir,
Car dès l'après-midi passé,
Le soleil est déjà couché.

Tu portes vraiment bien ton nom,
On t'appelle "morte saison",
Sur ton passage tu balaies,
Pas une feuille n'est laissée.

Près de l'âtre nous sommes blottis,
Beauté des flammes nous ravit,
Incandescentes elles brûlent,
Les cheminées créent des émules.

Dès qu'arrivera le printemps,
Ma plume plus facilement,
Décrira nouvelle saison,
Instant des belles floraisons.

 

-&-&-&-

 

                                                          Cathy, le 1er Décembre 2011 ©

 

Repost 0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 09:00

livre coffret cb    

 

 

L'ENVOL D'UN ENFANT 

 

Longtemps elle a tenu, contre elle cet enfant,

Qui recherchait ses bras, comme doux confidents,

Elle sentait qu’un lien, puissant les unissait,

Lorsqu’il venait vers elle, et qu’il s’y blottissait.

 

Son instinct maternel,  tout au fond de son coeur,

Lui procurait ses forces, déployant tant d’ardeur,

Qu’elle avait les réponses, à toutes questions,

D’un être grandissant, dans la confusion.

 

L’adolescent toujours, restait près de sa mère,

Lui exprimait ses doutes, qu’il ne pouvait pas taire,

Parfois les papillons, ne cherchent pas les fleurs,

La nature leur dicte, de se poser ailleurs.

 

S’écartant d’une route, tracée pour les garçons,

Il alla se confier, sans craindre de leçon,

A celle qui avait, depuis longtemps compris,

Qu’une toute autre voie, l’enfant avait suivie.

 

Gestionnaire à présent, de ce petit théâtre,

Il a tant travaillé, pour préjugés combattre,

Sur cette passion, qui l’a vite envahi,

Quand à six ans déjà, à sa mère il l’a dit.

  

 

Cet adulte aujourd’hui, est fier de son parcours,

Il est bien moins présent, mais écrit son amour,

A celle qui a cru, en lui dès son âge,

Exprimer ce "je t'aime",  fut son plus beau message.

 

-&-&-&-

                                                            Cathy, le 30 Novembre 2011 ©

 

Repost 0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 09:00

regardfeuillecb    

 

 

AU DELA DU REEL...

 

Le monde devient fou,

Il marche sur la tête,

Voyez autour de vous,

Ou bien sur internet,

Combien de gens terminent,

Dans les congélateurs,

Comment l’on extermine,

Tant de vies en peu d’heures.

 

Allez, hop, on congèle,

Non pas un foie de veau,

Mais un corps bien réel,

Découpé en morceaux,

Ou même pire, c’est,

Le lave-linge qui,

Accueille les bébés,

Est-ce de l’hérésie ?

 

Mais que fait-on aux gens,

Pour qu’ils aient un esprit,

Dont le raisonnement,

Dépasse la folie ?

 

Ainsi, réveillez-moi,

Dites-moi que je rêve,

Venez, emmenez-moi,

Dans un monde de trêve,

Là où règnent douceur,

Le respect et l’amour,

Où chacun a un cœur,

Qui parlera toujours.

 

-&-&-&-

 

                                                             Cathy, le 29 Novembre 2011 ©

Ce poème m'a été inspiré après une information relative aux parents qui ont, très logiquement bien sûr, placé leur enfant dans un lave-linge... C'est tellement normal de nos jours !

Je serai absente une bonne partie de la journée. Je passerai sur vos blogs dès que possible.

Amitiés,

Cathy. 

Repost 0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 09:00

femme pelouse easy4    

 

 

 

FABULEUSE NAISSANCE

(Quelques minutes de douceur sur le lien situé en-dessous de ce poème)

 

Elle tourne, elle sent, l’imminence venir,

Elle semble tranquille, sous les yeux des humains,

Certains ont emporté, d’elle le souvenir,

D’un merveilleux moment, pour de beaux lendemains

 

Tout semble si facile, sans douleur apparente,

Elle s’apprête là, à offrir une vie,

Doucement, en douceur, images émouvantes,

Les « témoins » de la scène, l’ont ainsi applaudie.

 

Elle ôte l’enveloppe, avec délicatesse,

Celle qui protégeait, son bébé, son enfant,

Immédiatement, le voilà qui se dresse,

Et qui vient se placer, auprès de sa maman.

 

Les animaux nous livrent, du monde l’autre image,

Celle de la douceur, tournons vers lui les yeux,

Si mon cœur a vibré, devant ce reportage,

Je partage avec vous, ces instants merveilleux.

 

 

-&-&-&-

                                                                   Cathy, le 28 Novembre 2011 ©

Je ne puis que vous inciter vivement à consulter cette vidéo qui ne dure pas longtemps, et qui offre un moment magique de beauté et de douceur... La naissance d'un bébé girafe.

Un instant particulièrement émouvant.

(Je remercie au passage la personne qui m'a transmis ce lien)

link

 

 

Repost 0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 09:00

Poètecb    

 

 

 

SOUFFLE SUR UNE FLAMME

 

Il croyait ses écrits, sur l’amour achevés,

En déposant sa plume, après le dernier mot,

Si lui n'est pas poète, il exprimait ses maux,

Mais au fond de son coeur, une flamme brûlait.

 

Envahi chaque jour, par un puissant chagrin,

Pleurant le souvenir, de ses belles années,

Ces moments doucereux, qui venaient égayer,

Les pages de sa vie, si souvent le matin.

 

Mais l’amour ne meurt pas, ce serait trop cruel,

Le recul quelquefois, plus grand souffle redonne,

Ce si beau sentiment, jamais l’on abandonne,

Il est comme la rose, en nos coeurs éternel.

 

Mais il a grand besoin, d'un respect mutuel,

Sous son plus bel aspect, ainsi brûle la flamme,

Les deux coeurs jouent alors, ensemble même gamme,

Et pétales de rose, restent bien éternels.

 

-&-&-&- 

                                                      Cathy, le 27 Novembre 2011 ©

                                                                          (image extraite de Center Blog)

Repost 0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 09:00

piano partition cb    

 

 

PIANO EN SOMMEIL

 

Dans un cossu salon, un piano attend,

Celui qui voudra bien, dévoiler sa magie,

Car sans musicien, personne ne l’entend,

Cet instrument qui clame, sa douce frénésie.

 

L’ambiance créée, dans la tiédeur du soir,

Semble pourtant propice, et la partition,

Cherche la main du maître, notes blanches et noires,

Se sont bien alignées, pour les vibrations.

 

Dans certains intérieurs, prestigieusement,

Une musique vient, rompre tout ce silence,

Réunion des doigts, et du bel instrument,

Projette sur les cœurs, la meilleure cadence.

 

Laisser un piano, constamment en sommeil,

C’est empêcher aussi, que brille le soleil.

 

-&-&-&-

 

                                                                     Cathy, le 26 Novembre 2011 ©

 

                                                                              (image extraite de Center-Blog)



Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 09:00

juponeasy4    

 

 

UN SONGE MATINAL

 

Ô, toi qui déposas,  un voile de douceur,

Sur mon esprit d’enfant, et surtout sur mon cœur,

Ô, toi qui m’emmenas, en tous lieux me distraire,

Et qui fus, tu le sais, mon vénéré Grand-Père.

 

Un songe matinal, t’amena aujourd’hui,

En mon esprit troublé, après mauvaise nuit,

A nouveau j’ai senti, le protecteur immense,

Qui resta près de moi, jusqu’à l’adolescence.

 

Dans ce rêve, vois-tu, tu venais me rejoindre,

Comme si de l’absence, ne devait pas poindre,

L’image de la mort, mais la vie au contraire,

Car en se retrouvant, nos cœurs se ranimèrent.

 

Ce mirifique songe, après nuit de tumulte,

T’a transporté vers moi, dans cette vie d’adulte,

Ainsi, plus détendue, je me suis éveillée,

Ces rimes sont à toi, tu me les as dictées.

 

-&-&-&-

 

                                                               Cathy, le 25 Novembre 2011 ©

Repost 0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 09:00

scintillements    

 

MES TIMIDES ETOILES

 

L’élève que j’étais, sérieuse ma fois,

A rarement manqué, tous ses cours autrefois,

    Elle fait maintenant, buissonnière école,

Dans celle des poètes, car sa plume est frivole.

 

Si elle veille bien, à respecter les rimes,

    Et le nombre de pieds, afin que ne s'abiment,

Les idées de son cœur, exprimées chaque jour,

Ses poèmes seront, sans contrainte toujours.

 

L’imagination, produit de temps en temps,

Un sonnet dont la forme, née naturellement,

L’incite dans ce cas, à poursuivre son rythme,

Ou « finales » croisées, pour alterner ses rimes.

 

Elle n’est pas l’élève, bien parfaite c’est vrai,

Poésies sur devoirs, n’est pas dans son souhait,

    Mais elle ne peut pas, avoir un professeur,

Qui travaille la nuit, pour entendre son cœur.

 

Son seul témoin timide, est le ciel étoilé,

Qui regarde sa plume, venant mots déverser.

 

-&-&-&-

 

                                                                   Cathy, le 24 Novembre 2011 ©

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 09:00

femme de dos    

 

MYSTERIEUSE NAISSANCE D’UNE POESIE

 

C’est bien à l’infini, que je dois mes pensées,

C’est bien de l’horizon, que surgissent mes mots,

Si mes idées défilent, au long d’une journée,

L’abysse de la nuit, restera mon berceau.

 

Si le satin des draps, est une belle page,

Je ne puis y livrer, que rêves d’une nuit,

Qu’avec soin il conserve, comme un livre d’images,

En attendant le jour, où rimes je construis.

 

Poèmes de nature, à soulager mon cœur,

Ou d’autres paraissant, mon énigme du soir,

Ne me demandez pas, d’où me vient cette ardeur,

Ma plume doucement, vous écrit dans le noir.

 

Mais elle sait ainsi, éclairer mon esprit,

L’atmosphère si douce, que je perçois alors,

Brode un tissu de mots, pareil à l’organdi,

C’est bien de tout cela, que naît ce corps à corps.

 

-&-&-&-

                                                                   Cathy, le 23 Novembre 2011 ©

Repost 0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 09:00

8815    

 

 

 

PAUVRE FRANCE

 

 

 

Il prône les valeurs, pour lui si importantes,

 

En phrases qui se veulent, souvent grandiloquentes,

 

Mais s’il parle beaucoup, il vaut mieux qu’il n’écrive,

 

En ses communiqués, il part à la dérive.

 

 

 

Un message adressé, pour des condoléances,

 

A toute la famille, qui avant l’alternance,

 

A marqué de son nom, la présidence aussi,

 

Était criblé de fautes, où va la France ainsi !

 

 

 

En intégrant l’E.N.A., doit-on cesser d'écrire ?

 

Communication, verbale doit proscrire,

 

De la noble grammaire, l’importance sans doute,

 

Pour la langue Française, c’est vraiment la déroute !

 

 

 

J’imagine bien sûr, qu’il a autour de lui,

 

Bien trop de fonctionnaires, et que leur nombre induit,

 

Colossales dépenses, salaires inutiles,

 

Il écrit donc lui-même, et son stylo vacille.

 

 

 

N’allez plus à l’école, Monsieur le Président,

 

Pour la bonne parole, prêcher à nos enfants,

 

Ouvrez de temps en temps, un bon dictionnaire,

 

De la conjugaison, et de notre grammaire.

 

 

 

-&-&-&-

 

                                                                Cathy, le 22 Novembre 2011 ©

 

D'aucuns, ici, ont peut-être lu sur internet le message de condoléances adressé par le président SARKOZY, à la famille de Madame Danielle MITTERRAND, récemment décédée.

    Six fautes d'orthographe y figuraient, sur trois paragraphes.

Autant je respecte celles et ceux pour qui la langue Française représente une difficulté (je reconnais qu'elle est particulièrement ardue et je ne suis pas non plus à l'abri d'une erreur), mais à ce niveau de responsabilités, comme celui de la Présidence de la République, reconnaissons qu'il y a matière à s'interroger.

Alors, les collaborateurs de Mr SARKOZY ont-ils fait partie des fonctionnaires non remplacés à leur départ et il n'y a plus de relecture du travail des rédacteurs, ou est-ce le nouveau langage Européen que nous allons devoir apprendre car il a été "unifié" ? Je m'interroge...

    Sur, ce, ge vous souète de passait une eccelente journai et a demin sans fote.

 

Cathy

(Qui fait dans l'ironie, tout en restant humble et tolérante envers chacun, mais qui se désespère face à nos politiciens "donneurs de leçons")

 

Repost 0

Présentation

  • : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.
  • Contact

Profil

  • Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

rendez-vous sur mon formulaire de contact (haut de la colonne de droite de mon blog).

 

 

 

 

 

 

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

                                                      BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON                       

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Visitez mon île...

 

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre 

Plaisir partagé

 

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps...

 

 

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

Respect du droit d'auteur

 

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

jeuxplus<a href="http://www.je

jeux