Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 06:00

 

 

mimolette

 

 

 

 

 

 

MIMOLETTE BANNIE

 

Le bœuf et le cheval,

Viandes blanches aussi,

Auront dans le journal,

Fait la Une et voici,

Que les Américains,

A cause d’un ciron,

Un fromage, demain,

Aussi, obscurciront.

 

Acarien malvenu,

Dans notre mimolette,

C’est un peu saugrenu,

Qu’a donc fait cette bête ?

Vivant depuis toujours,

Elle aère la croûte,

Mais fromage ce jour,

Est bloqué sur la route.

 

Que n’inventerait-on,

Pour créer la psychose ?

D’un naturel ciron,

Doit-on plaider la cause ?

Laissez la mimolette,

Passer le continent,

Qu’avez-vous dans la tête,

Cela paraît troublant.

 

-&-&-&-

 

                                             Cathy, le 10 Avril 2013 ©

Poème inspiré d'une information lue sur internet, concernant le blocage de la mimolette Normande, opéré par les Américains. Interdiction de la vendre et de la consommer sur ce continent.

"Les cirons sont utilisés sous forme de poudre que l'on étale sur la surface du fromage. Ces acariens percent et façonnent la croûte du fromage, qui pourra "respirer" et obtenir sa saveur et un arôme particulier". (Source et photo "Wikipédia")

 

Repost 0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 14:30

 

clock 2   

 

 

   

 

                                

AU RYTHME DES JOURS

 



 

 

    Avril arrive et bougent,

 

Les aiguilles des montres,

 

Bien souvent l’on voit rouge,

 

Nombre de gens sont contre,

« Heure d’hiver, d’été »,

Est-ce vraiment utile,

De venir  perturber,

Organismes fragiles ?

 



Il est certain pourtant,

Qu’Homme et bêtes en souffrent,

Scientifiquement,

Les études le prouvent,

Derrière l’énergie,

La science l’on réfute,

On parle « économies »,

Mais serions-nous dupes ?



Si vraiment l'on respecte,

Comme on le dit toujours,

Notre belle planète,

Pourquoi toucher au jour ?

Avant que tout soit mythe,

Laissons-donc défiler,

Les heures à leur rythme,

Et les oiseaux chanter.



-&-&-&-

                                                                     Cathy ©

Voici un poème que j'avais écrit fin septembre 2010 au sujet du changement d'heure.

Je le replace ici, légèrement modifié étant donné que c'est à l'heure d'été que nous passerons cette nuit, mais ce sujet me tient toujours autant à coeur.

Je vous laisse vous exprimer sur ce point vous aussi.

 

 



Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 07:00

 

femmepetitdéjeunermarie

 

 

 

   

LES GESTES DU QUOTIDIEN

 

Dans le but seulement, de vous faire sourire,

Car pourquoi en vouloir, à la maudite loi,

Série d’évènements, pas si graves ma foi,

Je nombrerai ici, il faut y réfléchir.

 

Les gestes machinaux, devenus si banals,

Que l’on fait le matin, samedi m’ont paru,

Tellement importants, quand ils ont disparu,

Qu’il m’a fallu me dire, « ce n’est pas si normal ».

 

Chaque jour de l’eau chaude, coule du robinet,

Le chauffage, en hiver, nous provient des tuyaux,

Les douches et les bains, nous réchauffent le dos,

Oui, mais, ce matin-là, plus rien n’était chauffé !

 

Les tuyaux ont claqué, mais que fait le syndic,

L’eau coulait dans les caves, bloquant la chaufferie,

Panique chez chacun, et, ce, jusqu’à lundi,

Dans notre bâtiment, c’est un peu la vindicte.

 

Comble de l’ironie, plus de télévision,

Lorsque le soir venu, j’ai voulu me détendre,

Et de l’opérateur, impossible d’entendre,

Qu’il pourra m’assurer, une réparation.

 

Quand il manque à nos jours, confort du quotidien,

Est précieux message, dont leçon l’on retient.

 

-&-&-&-

 

                                                         Cathy, le 10 Mars 2013 ©

Comme vous l'aurez compris, ce fut un week-end sans eau chaude, ni chauffage, du fait de problèmes survenus dans les caves de mon immeuble (pourtant très bien entretenu). Certains tuyaux n'ont pas résisté au gel de cet hiver qui persiste encore. Nous espérons une réparation ce lundi, aucun chauffagiste n'ayant accepté de se déplacer samedi malgré l'insistance du syndic.

Quant à la télévision, il s'agit d'une défaillance de mon décodeur.

Bonne semaine à toutes et à tous,

Cathy.

Repost 0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 17:52

 

sapin2

 

 

 

 

LES SAPINS DE NOEL

 

Les allées des forêts, les pas ne foulent plus,

Préférant tapis rouges, déroulés dans les rues,

Scintillantes guirlandes, suscitent la ferveur,

Emerveillent les yeux, et animent les cœurs.

 

Les sapins, eux aussi, ont déserté les bois,

Pour le temps d’un Noël, les salons ils côtoient,

Décor traditionnel, et mon âme sensible,

Amoureuse des arbres, n’y est pas impassible.

 

Tant de tons chatoyants, ou plutôt mordorés,

Orneront vertes branches, venant les colorer,

Placement de cadeaux, au pied de son sapin,

L'Homme est là, à genoux, avant petit matin,

 

Ce symbolique geste, ressemble à s’y méprendre,

Au dépôt d’une gerbe, comment faire comprendre,

Que cette année encor’, pour le plaisir des yeux,

Il aura sacrifié, tant de beaux épineux.

 

Les allées des forêts, les pas ne foulent plus,

Pour le temps d’un Noël, trop d’entre-elles sont nues.

 

-&-&-&-

 

                                                        Cathy, le 14 Décembre 2012 ©

Simple réflexion personnelle. Mais je déplore ce "commerce des arbres".  Les sapins synthétiques ravissent aussi les yeux et créent la magie de Noël pour les petits et les grands. Je n'en respecte pas moins le choix de chacun pour autant, bien sûr.

Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 08:00

songeusepharemarie

 

 

 

 

PUISSANCE D’UN REGARD

 

Ailes d’un papillon, battent sur ces visages,

Paupières sans cesse, leur masquent le regard,

Quand les yeux fuient ainsi, ce n’est pas un hasard,

Ils trahissent le sens, d’obséquieux messages.

 

D’au moins nous regarder, ayez donc le courage,

Et ne récitez pas, bêtement des leçons,

Conservez cet honneur, gardez votre raison,

Vous êtes loin, très loin, d’être des enfants sages.

 

Mots que vous proférez, sans y croire, par don,

Cherchent à endormir, vos interlocuteurs,

En observant vos yeux, je repère menteurs,

Et à vos litanies, je ne crois pas, pardon !

 

La beauté, la douceur, suivent autre cadence,

Ailes d’un papillon, alors ne battent plus,

Paupières s’arrêtent, mettent les yeux à nu,

Vérité d’un regard, se voit dans le silence.

 

-&-&-&-

 

                                                               Cathy, le 18 Novembre 2012 ©

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 07:00

 

 

  femmefleureasy4

 

 

     

 

 

 

POURQUOI DES CHRYSANTHEMES ?

 

Je ne me voile pas, la face à ce sujet,

De tous les chrysanthèmes, sur les tombes posés,

Je n’aime pas le sens, car c’est par tradition,

Que l’on porte aux défunts, plantes à profusion.

 

Ces fleurs sont symboliques, cela je ne nie point,

Je préfère pourtant, chaque jour dans un coin,

De ma tête et mon cœur, déposer un « je t’aime »,

A ceux qui ne sont plus, au lieu d’un chrysanthème.

 

Je vois les cimetières, bondés en ce seul jour,

Défunts sont honorés, mais sans l’être toujours,

Nettoyées sont les tombes, avant mois de Novembre,

Ensuite délaissées, par familles et membres.

 

J’exprime mes pensées, mais respecte chacun,

Je sais que parmi vous, il y a c’est certain,

Des êtres bien fidèles, à tous leurs disparus,

Tous les miens sont chez moi et ils n’attendent plus,

 

Qu’arrive cette fête, car  je parle souvent,

Aux visages posés, sur mon ameublement,

J’embrasse ces photos, de mon père et ma mère,

Parfois une bougie, s’ajoute à mes prières.

 

-§-§-§-

                                                                  Cathy, le 31 Octobre 2012 ©

Ce poème n'est, bien entendu, que le reflet de mon ressenti personnel. Je respecte les convictions de chacun. Que personne ne se méprenne sur le sens de mon écrit. Mais il me semble que les chrysanthèmes ne sont pas spécialement dévolus à être posés sur les pierres tombales. Ils revêtent un tout autre sens en d'autres pays et auraient même été, auparavant, la fleur offerte le jour de la Saint-Valentin. 

 J'ajouterai simplement que le 1er Novembre honore tous les Saints. Je dépose donc ici une pensée pour chacun d'eux. Le "jour des défunts" est le 2 Novembre.

Je répondrai aujourd'hui à vos très agréables et touchants commentaires de mercredi. Une coupure brutale étant survenue dans ma connexion en début de soirée. 

Amitiés à toutes et à tous.

Cathy.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 07:00

 

 

regardmermarie

 

 

 

POUR Y VOIR PLUS CLAIR …

 

Laissons couler ces eaux, ces torrents de mensonges,

Cascades de promesses, car lorsque j’y resonge,

Je ne m’offusque pas, pour moi mais pour tous ceux,

Qui souffrent et ne peuvent, obtenir soins des yeux.

 

Ce sens est précieux, pourtant pour le soigner,

Multitude d’euros, il vous faut aligner,

Contrats des assurances, n’essayez pas de lire,

Tout ce qu’il vous faut voir, elles ont su l’écrire,

 

En petits caractères, se protégeant ainsi,

De vos réclamations, elles n’ont pas menti,

Vous êtes assurés, pour changer vos lunettes,

Seulement dans le cas, où c’est à l’aveuglette,

 

Qu’il vous faut avancer, degré de myopie,

Degré d’amblyopie, degré de presbytie,

A un stade avancé, pour cela doivent être,

Quand vous serez aveugles, vous aurez des lunettes !

 

Laissons couler ces eaux, ces torrents de mensonges,

Cascades de promesses, car lorsque j’y resonge,

Toutes ces assurances,  je ne les envie pas,

Mon miroir n’a jamais, eu à rougir de moi.

 

-&-&-&-

 

                                                                Cathy, le 19 Octobre 2012 ©

Repost 0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 22:05

plumelettremarie    

 

 

 

CE PRECIEUX PAPIER

 

Ces feuilles de papier, nobles et précieuses,

Effleurées par ma plume, douce, respectueuse,

Cadeau de la nature, belle offrande des arbres,

Laissent certaines âmes, totalement de marbre.

 

Imprimées, colorées, supportant tout et rien,

Par souci de profit, pour l’Homme au quotidien,

Elles sont brûlées vives, avant d’avoir vécu,

Voilà sur quoi ces mains, jettent leur dévolu.

 

Se glisse mon courrier, au milieu de ces pages,

Sur lesquelles figurent, d’innombrables images,

Alléchantes promesses, notées en majuscules,

Et pléthore de chiffres, aux "renvois" minuscules.

 

Arrêtez le massacre, le papier a un prix,

Cessez de le traiter, avec tant de mépris,

Ce scandaleux gâchis, provoque ma douleur,

Laissez les pages vierges, pour ceux qui ont du cœur.

 

-&-&-&-

 

                                    Cathy, le 10 Octobre 2012 ©

 

 

Repost 0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 07:00

 

sculpturemarie

 

 

 

 

L'AME DES SCULPTURES

 

Vous êtes dévolues, à rappeler l’Histoire,

Quand l’Homme façonnait, comme pages ouvertes,

Les grands évènements, défaites ou victoires,

Siècles représentés, en postures inertes.

 

Vous ne savez combien, d’yeux se posent sur vous,

Ou tous ces objectifs, pour les photographies,

Insolites parfois, lorsque sur vos genoux,

Vient s’immortaliser, un instant d’une vie.

 

Vous vous prêtez au jeu, de vos observateurs,

Votre présence là, beaucoup veulent comprendre,

Si vous avez une âme, faites-vous de ces heures,

Longues réflexions, que je ne puis entendre.

 

-&-&-&-

 

                                                                                        Cathy, le 29 Août 2012 ©

Repost 0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 15:00

coeurcagemarie    

 

 

 

AMOUR ET TOLERANCE

 

La notion d’amour, qui prône tolérance,

    A longtemps revêtu, non-sens en cette France,

Unions se défont, passent au tribunal,

D’autres s’aiment vraiment, le clament, c’est normal.

 

Mais depuis des  années, la porte des mairies,

Restait close pour eux, au point d’être bannis,

« Peu conventionnels, hors normes » disait-on,

Ces êtres amoureux, n’étaient pas dans le ton.

 

Sentiments fustigés,  supportant les blasphèmes,

Mais il est de leur droit, de se dire « je t’aime »,

Les papillons s’envolent, butinent à leur aise,

Et eux sont ainsi faits, où est donc le malaise ?

 

Les voilà maintenant, acceptés, reconnus,

Enfin l’on va cesser, de juger leur vertu,

Car souvent plus que nous, ils sont respectueux,

La France l’a compris, et a ouvert les yeux.

 

-&-&-&-

 

                                                                   Cathy, le 3 Juillet 2012 ©

Repost 0

Présentation

  • : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.
  • Contact

Profil

  • Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

rendez-vous sur mon formulaire de contact (haut de la colonne de droite de mon blog).

 

 

 

 

 

 

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

                                                      BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON                       

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Visitez mon île...

 

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre 

Plaisir partagé

 

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps...

 

 

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

Respect du droit d'auteur

 

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

jeuxplus<a href="http://www.je

jeux