Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 06:00

 

citationMarie-Hélène

 

 

 

 

 

 

 

A L’ECOUTE DE LA POESIE

 

 

Déplacer la césure, en mes alexandrins,

Cela je ne le puis, et j’aime les quatrains,

J’entends bien, quelquefois, d’autres rimes sonner,

M’entraînant dans la valse, au rythme du sonnet.

 

Mon oreille, jamais, les haïkus perçoit,

Si je les écrivais, ce serait de guingois,

Restera aux poètes, les plus émérites,

La délicate prose, car eux seuls la méritent.

 

Sans trébucher surtout, sur le vocabulaire,

Je veille à éviter, mines patibulaires,

La poésie classique, est logée en mon cœur,

Ainsi, je vous invite, à la reprendre en chœur.

 

-&-&-&-

 

                                                      Cathy, le 12 Avril 2013 ©

 

                                       (Création offerte par "Marie-Hélène") link 

Repost 0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 08:00

 
rêveusemarie

 

 

 

 

 

LES TOURMENTS DU POETE

 

L’âme bien incertaine,

Le poète s’inquiète,

« Mes rimes sont rengaine,

La nostalgie me guette,

Ma plume est-elle utile,

Est-ce bonnes façons,

Que je me déshabille,

Jetant mots à foison ? ».

 

Le poète sait bien,

Que rien n’y changera,

Mais ces mots sont les siens,

Et quelqu’un les lira,

Quand poète se tait,

Quelquefois c’est bien pire,

Car personne ne sait,

Si son état empire.

 

Les rimes et les vers,

Parfois partent en vrille,

Et l’esprit de travers,

Le poète "titille",

Ce si beau parchemin,

Où sa plume a posé,

    Des souvenirs lointains,

Qui ne l’ont pas quitté.

 

    Son âme, bien souvent,

    Est interrogative,

Mais c’est cela pourtant,

Qui la rend créative,

L’encre va se poser,

Qu’elle soit noire ou blanche,

Les rimes vont tomber,

Véritable avalanche,

 

Raisonner poésie,

Est chose difficile,

    Quand cessent les écrits,

    Est-il alors utile,

    De penser ou de dire,

« Fais selon ta conscience »,

Sans pour cela maudire,

Son désir de silence.

 

-§-§-§- 

 

                                                                 Cathy ©

 

 

Repost 0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 22:23

 

plumemarie

 

 

 

 

 

 

PRIERE POUR MA PLUME

 

Ma main s’est engourdie, sous le froid de Novembre,

Les premières gelées, n’attendant pas Décembre,

L’automne n’a pas dit, son dernier mot encore,

Que traces de l’hiver, viennent blanchir l’aurore.

 

Transition brutale, pour ma plume fragile,

Changements de couleurs, la rendent moins habile,

Elle n’est pas tombée, en douce pâmoison,

Mais plutôt sous le joug, de cette autre saison.

 

Sa torpeur est si grande, m’a-t-elle reniée ?

De mon côté pourtant,  je n’ai rien oublié,

Et j’implore le ciel, qu’il cesse d’être infâme,

Pour que ma poésie, retrouve belles flammes.

 

-&-&-&-

 

                                                                  Cathy, le 29 Octobre 2012 ©

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 07:00

femmevoilemarie    

 

 

 

DOUCEUR DU CREPUSCULE

 

Portes du crépuscule, respectent cet instant,

Enveloppé de ouate, mais sans nuages blancs,

Où mon esprit rêveur, réalité délaisse,

Comme flotte la soie, doucereuse allégresse.

 

C’est entre chien et loup, sans aucune bougie,

Que je côtoie le ciel, et cet instant exquis,

Ne peut m’être volé, car je lui appartiens,

Le soir au crépuscule, Ô oui je me sens bien.

 

Voluptueux moments, quand mon âme songeuse,

Se laisse transporter, sentant ma plume heureuse,

Et à la nuit tombée, le pouvoir onirique,

Marquera le final, des rimes chimériques.

 

-&-&-&-

 

                                                          Cathy, le 20 Octobre 2012 ©

Repost 0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 15:58

femmeenvolmarie    

 

 

 

AU RYTHME DE MA POESIE

 

Les heures de sommeil, que m’a volées le temps,

En écourtant mes nuits, en abrégeant mes rêves,

Heures si précieuses, instants de douce trêve,

N’appartiennent qu’à moi, mais s’échappent pourtant.

 

Mon esprit revendique, ces belles rêveries,

Les courses infernales, vraiment ne lui siéent guère,

Ma plume veut ainsi, inscrire nouveaux vers,

Plonger dans l’encrier, refermé ces jours-ci.

 

Poésie me réclame, c’est une dépendance,

Son ombre me poursuit, ma muse me réveille,

Quand enfin je les tiens, ces moments de sommeil,

Ce sont alors les rimes, qui rythment ma cadence.

 

Je n’échapperai plus, j’en suis bien consciente,

A cet envoûtement, voile qui m’enveloppe,

J’en soulève le pan, et mes pensées galopent,

Tout à coup libérées, pressées, impatientes.

 

-&-&-&-

 

                                                                   Cathy, le 2 Juillet 2012 ©

Repost 0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 07:00

détentemarie    

 

 

MUSE TAQUINE

 

La voilà la coquine, qui s’exprime la nuit,

Perturbe mon sommeil, et la journée s’enfuit,

S’agite quand je dors, me quitte le matin,

Me taquine, me nargue, d’un petit air mutin.

 

Si toute la journée, ma muse se prélasse,

En attendant le soir, sa paresse m’agace,

Ailleurs elle a trouvé, un coin de paradis,

Elle ne répond plus, je suis à sa merci.

 

Si elle s’est cachée, je n’ai plus qu’à attendre,

Qu’elle réapparaisse, je ne peux pas prétendre,

Ecrire des poèmes, lorsque ma muse dort,

Mes rimes seraient mièvres, et sans aucun accord.

 

-&-&-&-

 

                                                                     Cathy, le 1er Juin 2012 ©

 

Repost 0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 07:00

4vg8cvtq[1]

 

 

 

 

D'UN AUTRE MONDE

 

Seule je me détends,

Près de Dame nature,

J'aimerais de ce temps,

Faire longue aventure.

 

Suis-je une solitaire ?

Je ne puis en juger,

Au fond de moi j'espère,

Pleine sérénité.

 

J'aime la compagnie,

Mais si je veux écrire,

Silence me suffit,

La nature m'inspire.

         

Les rimes et les vers,

Mes alliés, mes amis,

Ont ce côté pervers,

D'envahir mon esprit.

 

J'étais seule pendant,

Quelques temps ce matin,

J'ai marché un instant,

Tout le long du chemin,

 

Les hortensias fleurissent,

Passant du rose au bleu,

Chaque arbre est un délice,

Qui me ravit les yeux.

 

Les voitures sont rares,

Mais pendant cette marche,

J'ai senti un départ,

Un moteur qui m'arrache,

 

A cette plénitude,

Et je me suis cachée,

Comme si solitude,

Pouvait être un péché,

 

Je me sens incomprise,

Venant d'un autre monde,

Poésie est emprise,

Mais pourtant pas immonde.

 

Pourquoi donc avoir peur,

De ceux qui m'ont croisée,

Près de ces arbres en fleurs,

Quand, seule je marchais ?

 

-&-&-&-

 

                                                                                      Cathy, le 27/06/2010

Beaucoup ont cru, samedi, en lisant "confidences à la mer", que je déprimais... J'aurais dû expliquer, tout simplement, que ce poème n'était qu'une réflexion au regard de ceux qui ne comprennent pas mon besoin d'écrire. Les travaux en cours chez moi, notamment, accentuent ce sentiment.

Dans le même ordre d'idées, je vous dépose un écrit plus ancien, sur le besoin de solitude des âmes poétiques.

Ne vous inquiétez pas, tout va bien...

Merci pour vos gentils messages.

Amitiés, et bon dimanche à chacune et à chacun.

Cathy.

 

 

Repost 0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 07:00

arbreTincky    

 

 

POESIE EN COULEURS

 

Palette de couleurs,

Sert à ma poésie,

Le bleu pour la douceur,

Le noir pour les soucis,

Vert en guise d’espoir,

Pour passion le rouge,

Lorsque tombe le soir,

Alors ma plume bouge.

 

Ainsi je peinturlure,

Les arbres quelquefois,

Dessine la verdure,

Ou la fraîcheur des bois,

De mes extravagances,

Naissent tous ces tableaux,

Avec leurs différences,

Ils vous offrent mes mots.

 

-&-&-&-

 

                                                             Cathy, le 23 Avril 2012 ©

Rentrée lundi soir,  je passerai sur vos blogs aujourd'hui et répondrai à vos nombreux et gentils commentaires dont je vous remercie.

Amitiés à toutes et à tous.

Cathy.

(L'illustration est un cadeau de "Tincky" dont vous pouvez découvrir les créations sur son blog)link

 

Repost 0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 07:00

plumelettremarie    

 

LES IDEES D’UN MATIN

 

Sonorités proviennent, chez beaucoup le matin,

De chansons fredonnées, dans la salle de bains,

Musique retenue, bien souvent au réveil,

S’imposant sans quitter, les esprits et l’oreille.

 

Si notes musicales, de moi aussi s’emparent,

Elles sont rattrapées, sur ligne de départ,

Elégamment poussées, par plus rapides qu’elles,

Mais sans affrontement, ou futiles querelles.

 

Des rimes vadrouilleuses, traduisent mes pensées,

Ce grand déferlement,  je ne puis arrêter,

Sujet aléatoire, dont je cherche le sens,

Constituant ainsi, de mes écrits l’essence.

 

Car quand tombe le soir, ma plume va coucher,

Rimes sempiternelles, furibondes pensées,

Ces idées qui surgissent, je ne sais trop comment,

Tout comme la musique, sous la douche gaiement.

 

-&-&-&-

 

                                                                   Cathy, le 5 Avril 2012 ©

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 07:00






4vg8cvtq[1]

 



AU RYTHME DES POETES

 


 

Si vous êtes sensible, à l'écriture en rimes,

A la forme des vers, au rythme de la prose,

Les poètes seront, ravis qu'on ne les brime,

Puisqu'à vos yeux l'écrit, ne sera pas morose.

 


 

Car l'esprit des poètes, est un peu différent,

Vécu ou sentiments, pensées gaies ou blessures,

Sont généralement, comme en livres présents,

Mais je ne puis écrire, sans veiller aux césures.

 


 

Que vient faire ce mot, absent de nos langages,

Puisse donc la « césure », ne pas nous égarer,

Sans explication, il serait bien dommage,

D'arrêter la lecture, et ne pas l'achever.

 


 

Rien de bien difficile, rassurez-vous très vite,

C'est pour mieux vous aider, qu'existe la « césure »,

Virgule dans un vers, pause elle nécessite,

Car c'est là que se trouve, l'endroit de la coupure.

 


 

L'esprit de ces poètes, vous le saisirez mieux,

Si je vous dis ici, qu'ils doivent mots peser,

Pour placer la virgule, bien souvent au milieu,

Des syllabes écrites, selon nombre de pieds.

 

 

-§-§-§-

 

                                                                Cathy © (extrait de mon recueil "Dédale de mes pensées")

 

Je replace ce poème pour Stéphane, dans le simple but de lui expliquer pourquoi mes poèmes contiennent des virgules. Loin d'être "puriste",  j'aime  quand même respecter cette fameuse "césure" destinée à ponctuer les deux hémistiches (*) de chaque vers des alexandrins. 

(*)La partie qui comporte six syllabes 

Allez, Stéphane... Sans rancune ? Je suis, je l'avoue, un peu trop perfectionniste, mais j'écris toujours avec mon coeur et en fonction de mes émotions. Je n'ai jamais pris de "cours" de poésie. Je l'ai seulement découverte et appréciée et je suis ouverte à toutes les critiques. Ainsi, je te remercie d'avoir exprimé celle-là qui permet un échange. 

Mais j'aime bien ma virgule et j'y suis attachée... Et je crois qu'elle est attachée à moi aussi (rire).

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.
  • Contact

Profil

  • Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

rendez-vous sur mon formulaire de contact (haut de la colonne de droite de mon blog).

 

 

 

 

 

 

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

                                                      BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON                       

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Visitez mon île...

 

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre 

Plaisir partagé

 

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps...

 

 

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

Respect du droit d'auteur

 

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

jeuxplus<a href="http://www.je

jeux