Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 23:40

 

par Cathy

Animation11[1]

 

 

 

TOURNONS LA PAGE

 

Un lundi,  jour d’orage,

J’ai vu tourner une page,

Bloquée depuis longtemps,

Dans mon sombre inconscient.

 

J’avais la feuille en main,

Plutôt un parchemin,

Tant elle remontait,

A de lointaines années.

 

Je ne pouvais la lire,

Encore moins l’écrire,

Surtout ne pas prévoir,

Qu’un autre allait la voir.

 

Comment donc a-t’il fait,

Pour qu’en son Cabinet,

Je tourne cette page,

Comme on prend un virage ?

 

C’est une heure de larmes,

Qui a tiré l’alarme,

Du deuil qu’il m’a permis,

De faire devant lui.

 

D’ailleurs, surpris lui-même,

Le voilà qui l’amène,

A me poser questions,

En sanglots, je réponds.

 

« Diagnostic » est tombé,

Un lourd deuil j’avais fait,

A quarante quatre ans,

De la mort de « Maman ».

 

Cet homme, par l’hypnose,

Sortit de moi la cause,

De ce très lourd malaise,

Planté comme falaise.

 

Travail a continué,

Trois ans il a duré,

Grâce à ce médecin,

J’ai trouvé mon chemin.

 

Il s’appelle « délivrance »,

La fin de mes souffrances,

Dont je vous parle ici,

Par liberté d’esprit.

 

Seuls des gestes ont "parlé",

Lui, a interprété,

Et par ses connaissances,

M'apporta renaissance.

 

-§-§-§-§-

Repost 0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 10:00

 

 

Pour celles et ceux qui n'auraient pas lu ce poème, que j'avais écrit en 2002 et déposé ici à l'ouverture de mon blog en janvier dernier,  je le replace pour cette journée durant laquelle je me ferai "silencieuse".

Je m'absente pour la journée. Je passe vous lire dès que possible.

 

Bonne lecture et bon Mardi à tous !

Amitiés,

Cathy.

 

 

Penseuse copie

 

 

 

 

ECOUTE LE SILENCE

 

En cette époque trouble qui envahit tes sens,

Le calme te perturbe et te paraît étrange,

Pas un bruit, pas un son, l’absence de décibels,

Crée un environnement auquel tu es rebelle.

 

Ce silence est pour toi, il n’est pas dangereux,

Je t’invite à l’entendre, à le comprendre mieux,

Prépare ton ouïe tout autant que tes yeux,

Car ce minerai d’or brille de mille feux.

 

Il est la paix de l’âme et le repos de l’Homme,

La jouvence des Sages, la liberté en somme,

Grâce à lui les esprits lâchent leurs lourds fardeaux,

Il apaise les maux, c’est un très beau cadeau.

 

Ecoute le silence… tu ne le paieras pas,

Les richesses qu’il possède ne se monnayent pas,

Souvent je les exploite, elles permettent à mon être,

D’aller s’y ressourcer, là je me sens renaître.

 

Et si tu es inquiet face à mes attentions,

Sache que je suis guidée par de bonnes intentions,

Partager le plaisir l’intensifie encore,

Le silence en est un, laisse-le gagner ton corps.

 

                                      Cathy (2002)

 

Repost 0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 20:58

 

par Cathy

6lm3qe9[1]

 

 

En faisant le tri de tous mes écrits, rangés dans armoires et tiroirs, mon attention a été attirée  par un texte que j’avais, en son temps, adressé à la directrice de l’école de l’aîné de mes fils.

 Le style adopté se voulait à la fois ironique et grinçant... Il me semblait devoir remettre les choses à leur juste place.

L’heure de la fête des mères et pères approchant, je voulais vous le livrer.

Il pourrait peut-être vous éclairer sur  les  « déviances » déjà constatées à cette époque dans certains établissements scolaires (celui-ci relevait du secteur privé) et ce qu’elles ont pu provoquer – à terme – dans l’esprit des élèves…

J’ajoute que ces lignes datent des années 90.

Elles n’ont en aucun cas pour but de formuler une critique d’ordre général.

C’est le fruit d’une réflexion personnelle que je voulais partager avec vous.

(*) Mr Machin remplace le nom de l'instituteur ici cité.

 

 

DIS  MERCI  A LA DAME

 

L’année scolaire touche à sa fin,

Dans quelques jours, nos chers bambins,

Quitteront leur institutrice,

Ils seront quand même un peu tristes.

 

Ne les a-t’elle pas toute l’année,

Dans leur travail, accompagnés,

Et elle s’est laissée quelquefois,

Surprendre par quelques émois.

 

Car la pédagogie s’associe,

A beaucoup de psychologie,

C’est ce qui permet de doser,

Sentiments et sévérité.

 

N’oublions pas Monsieur « Machin » (*),

Ne le perdons pas en chemin,

Je ne m’adresse pas qu’aux dames,

En écrivant cette épigramme.

 

Je le précise, car j’ai appris,

Suite à une question de mon fils,

Que dans cette école les dames,

Sont prioritaires,  au grand dam,

De la fête des pauvres pères,

Cette année l’a mis en lumière.

 

Mon enfant, hier, Samedi,

D’un air ennuyé me dit :

« Maman, qu’est-ce-que je peux faire,

Comme cadeau pour la fête des pères ?

Car la maîtresse n’a rien prévu,

Et elle nous a répondu,

« Je ne fais rien pour les Papas,

Car de vos mères, je n’ai pas,

Eté remerciée du présent,

Qu’elles ont reçu de leurs enfants ».

 

Vous comprendrez donc que j’insiste,

Pour aujourd’hui lui dire « merci »,

Afin que l’an prochain dans sa classe,

Chaque enfant puisse prendre place.

 

On ne sait jamais, voyez-vous,

Peut-être qu’à ce rendez-vous,

Elle ne se rendrait au motif,

Qu’elle n’a eu aucun « merci »,

Des parents l’année précédente,

Je veux donc être très prudente.

 

Ces lignes sont dédiées,

A celle qui a voulu oublier,

Que les enfants ont un cœur,

Déjà frappé par la laideur,

De notre triste société,

N’en rajoutez  pas s’il-vous-plaît !

 

Certains parents font de leur mieux,

Pour qu’ils ne tournent pas les yeux,

Vers des sentiments négatifs,

Mais soient au contraire positifs.

 

Quelle leçon a-t’elle donné,

Cette femme qui n’a rien trouvé,

Que l’excuse de remerciements,

Pour justifier à nos enfants,

Le temps qu’elle n’a pas voulu perdre,

Pour préparer la fête des pères ?

 

-&-&-&-&-

 

 

Repost 0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 19:08

 

par Cathy

Femme envol

 

 

RIMES ENVOLEES

 

Etrange découverte,

Que je fis ce matin,

Statistiques ouvertes,

Et consultant qui vint,

Me rendre  ici  visite,

De « provenance externe »,

Sur un des liens, j’hésite,

Je l’ouvre, il me consterne.

 

Internaute a voulu,

Traduire tout en Anglais,

Mes rimes ont disparu,

Où sont-elles passées ?

Poésie perd son sens,

En changeant de pays,

Qu’elle revienne en France,

Pour garder son esprit.

 

-&-&-&-&-

 

Repost 0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 15:19

 
par Cathy

53j3ces[1]

 

 

POUR TOI MAMAN

 

Différence cruciale,  entre « fête des Mères »,

Et « fête de Maman », que j’honore aujourd’hui,

C’est la Sainte Solange, le prénom de ma Mère,

Puisse- t’elle  savoir, que jamais je n’oublie,

 

Chaque année, le 10 Mai, d’embrasser sa photo,

En rattrapant ainsi, ces nombreuses années,

Où je n’ai pu lui dire, ces beaux et gentils mots,

« Bonne fête Maman », Ô toi qui m’as manqué.

 

Je n’avais que quatre ans, et tu me manques encore,

On n’efface jamais cette large blessure,

Injustice trop grande, qu’inflige cette mort,

Due à l'accouchement, de cet enfant perdu.

 

J’aime ce doux prénom, composé de cet ange,

Qui vient le terminer, car tu restes à mes yeux,

Cette image, une icône, faite d’un beau  mélange,

De douceur, pureté, l’on ne peut rêver mieux.

 

-§-§-§-§-§-

 

 

Repost 0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 11:00


par Cathy

pgwilfue[1]

 

 

 

PARTAGE DES MOTS

 

Transparence des mots,

Magie de quelques vers,

Poète évoquant maux,

Des blessures referme.

 

Ses écrits semblent lourds,

Si mal-être il évoque,

Certains n’y sont pas sourds,

Puisque cela provoque,

 

Des messages d’espoir,

De soutien, d’amitié,

Il va les recevoir,

Heureux d’avoir aidé.

 

L’expression des souffrances,

Ne veut pas dire « plaintes »,

Poète comble carences,

Mais jamais il ne geint.

 

Chaque journée s’achève,

Et pourtant ne s’arrêtent,

Les rimes que soulève,

Ce qui emplit sa tête.

 

-&-&-&-

 

 

Repost 0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 18:57

 

Ver à soie

                                                                                                                                                (*)

  

 

SOIE NATURELLE

 

Belle soie naturelle,

Tu me ravis les yeux,

Si légère, si belle,

J’aime foulards soyeux.

 

J’ai longtemps hésité,

Sur couleur à choisir,

Motifs les plus discrets,

Me procurent plaisir.

 

L’artiste fait l’article,

M’expliquant sa peinture,

Inspiration qui gicle,

Et travail sur bordures.

 

Sept heures me dit-elle,

Simplement pour l’ourlet,

Je ne doute pas d’elle,

Mais me suis renseignée.

 

La cériciculture,

Commence sur mûriers,

Une longue aventure,

Qui naît au mois de Mai.

 

Le plus beau paraît-il,

De tous ces vers à soie,

Semble être le Bombyx,

Si mes sources j’en crois.

 

Cette soie me fascine,

J’en comprends les raisons,

Je lis son origine,

Que de belles leçons !

 

Patience elle réclame,

Avant belles parures,

Encore une fois j'acclame,

Travail de la nature.

 

-§-§-§-§-

 

 

(*) image extraite  d'une encyclopédie Germanique - Livre 14 de la 4e édition -  faisant maintenant partie du domaine public

 

 

 

Repost 0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 12:00

 

 

Lilas

 

 

 

 

 

MUGUET ET LILAS

 

Le muguet de printemps,

Embaume mon bureau,

Il a fallu du temps,

Mais le voilà éclos,

 

Ses clochettes sont belles,

Provenant du jardin,

Quelques-unes rebelles,

Vont éclore demain.

 

Je hume, je respire,

Il sent bon le printemps,

Maintenant l’on aspire,

Au lilas mauve et blanc,

 

Et déjà  j’imagine,

    Magnifiques bouquets,

Couleurs qui se marient,

Grâce à des tons parfaits.

 

-§-§-§-

 

 

 

Repost 0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 15:52

 

walk-19-tn[1]

 

  

 

PANIQUE AU VILLAGE

 

Changement de registre,

En tentant aujourd’hui,

D’être beaucoup moins triste,

Malgré tous les ennuis,

Que nous causa hier,

Un tout nouveau voisin,

Dont mauvaises manières,

Fit de lui un coquin.

 

Rentrant de mes achats,

Je gare ma voiture,

Remarquant qu’il y a,

Gros travaux dans la rue,

Mais sans être étonnée,

Car déjà nous avions,

Plusieurs fois constaté,

Réhabilitation.

 

Sur  maison bien ancienne,

Pas très loin située,

Un homme fait des siennes,

Rien ne veut respecter !

 Déchargeant ma voiture,

Je range mes emplettes,

Le frais, pour les cultures,

Mais aussi pour le reste.

 

Puis voilà, tout à coup,

Qu’un déclic  inquiétant,

M’intrigue plus que tout,

Quel silence étonnant…

Plus d’électricité,

Bien vilaine surprise,

Mais que s’est-il passé,

Me voilà « mine grise ».

 

« Notre homme » avait coupé,

Le câble alimentant,

En électricité,

Notre rue à présent !

Panique en ce village,

J’entendis rouspéter,

Voisins, « verts de rage »,

Ne l’ont pas ménagé.

 

Travaux de sa maison,

Vont lui coûter bien cher,

Car l’Administration,

S’est déplacée, « Peuchère » !

Trop haut sur sa nacelle,

Il a mal manoeuvré,

Vraiment, sur la ficelle,

Là, il a trop tiré !

 

-&-&-&-&-

 

Repost 0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 23:27

 

par Cathy

coeur

 

 

TOUT SIMPLEMENT « MERCI »

 

Vos messages, aujourd’hui,

M’ont doublement comblée,

La journée je ne puis,

Finir sans remercier,

 

Tous ceux qui sont venus,

Lire ces quelques vers,

D’un hommage rendu,

A ma « seconde mère ».

 

Car c’est vraiment à elle,

Que j’étais attachée,

Cette femme fidèle,

M’a beaucoup apporté,

 

Personne ne mérite,

Ce monde où l’on se perd,

Dans impasses maudites,

Retournant en arrière.

 

Elle a tout oublié,

Mais jamais mon prénom,

Comment donc expliquer,

Que dans sa confusion,

 

Nous ayons toutes deux,

Conservé nos esprits,

Laissant de côté ceux,

Qui ne l’ont pas comprise.

 

Vous percevez donc mieux,

Tout ce que ce diamant,

Représente à mes yeux,

C’est ma Belle-Maman.

-§-§-§-§-

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.
  • Contact

Profil

  • Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

rendez-vous sur mon formulaire de contact (haut de la colonne de droite de mon blog).

 

 

 

 

 

 

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

                                                      BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON                       

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Visitez mon île...

 

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre 

Plaisir partagé

 

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps...

 

 

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

Respect du droit d'auteur

 

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

jeuxplus<a href="http://www.je

jeux