Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 02:02

 

 

Tristesse

 

 

 

MERE ET FILS

 

 

Je ne vous abandonne,

Manque de rimes est rare,

Que chacun ne s'étonne,

Si je me fais "plus rare",

Souvent à l'hôpital,

Je suis près de mon fils,

Il ne fut pas banal,

Qu'il se réconcilie,

Avec moi, sa Maman,

Dans cet endroit sordide,

Après tant de tourments,

Mais l'amour est solide,

La fusion "fils et mère",

Reste intacte toujours,

Disputes éphémères,

Et puis revient l'amour.

 

Tout est si compliqué,

Pourquoi tant de questions,

Bien que j'aie espéré,

Que réconciliation,

Aurait lieu bien ailleurs,

Que sur lit d'hôpital,

Je retire "du malheur",

La leçon de morale,

Qu'il faut tout accepter,

De ce que vie apporte,

Le destin aux aguets,

A ouvert cette porte,

J'aurais pu rester sourde,

Et ne pas lui répondre,

Je n'ai pu m'y résoudre,

Mère et fils se confondent.

 

-§-§-§-§-

 

 

 

 

 

Repost 0
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 15:17

 

justanote(enveloppe)Pat

 

 

QUELQUES NOUVELLES

 

 

Bonjour à vous toutes et tous,

 

Pour ceux qui ont lu le texte "urgence" concernant l'hospitalisation subite de mon fils aîné (27 ans), je vous donne quelques nouvelles, bien que j'aie répondu aux commentaires :

 

- J'ai quand même pu le voir hier après-midi puisqu'il m'a envoyé un message me précisant qu'il était installé en chambre et non plus en salle de réveil.

 

Je m'y suis précipitée comme toute Maman l'aurait fait !

 

Après être allé jusqu'au bout de ses forces malgré des douleurs dans le ventre, et avoir travaillé aussi pour ne pas quitter son poste, il lui a fallu appeler mardi soir SOS médecins, qui l'a conduit d'urgence au C.H.R. de LILLE.

 

Trois spécialistes ont été nécessaires pour le diagnostic, et un scanner pour confirmer ou infirmer...

 

"Mucocèle appendiculaire" (tumeur bénigne de l'appendice).

L'appendice trop gros (4 cms) touchait le rein et le côlon.

Il a développé une infection urinaire et souffrait de forts maux de ventre, sans vomissements. Mais état fiévreux.

 

Placé sous anesthésie, on lui a retiré l'appendice et 10 cms de côlon.

 

Il souffre encore un peu malgré la morphine et les anti-douleurs, mais il va relativement bien.

 

Cela aurait pu être pire.

 

Il ne peut ni manger, ni boire durant une semaine. Seulement se rafraîchir la bouche avec des bâtons réfrigérés, à base de citron.

 

Je suis rassurée de l'avoir vu comme cela.

 

A l'issue de la visite je lui ai parlé un peu (j'étais seule avec lui et la première à être passée le voir).

 

Il semblerait que tout provienne d'une suite de malentendus que nous avons gentiment éclaircis.

 

Des réconciliations sur un lit d'hôpital...

Pas banal, mais rassérénant pour nous deux, et mon mari aussi.

 

Je n'ai pas vu la future Maman... Elle devait passer après moi en rentrant du travail.

J'ai préféré partir avant afin qu'ils soient tranquilles.

Le temps fera le reste.

 

Elle va bien elle aussi et le bébé à venir serait déjà bien "portant".

 

Je remercie celles et ceux qui sont passés.

 

J'avais besoin d'écrire ce texte hier...

 

Je serai donc peut-être plus souvent absente du blog, mais passerai chaque soir et en matinée.

Cet après-midi je retourne à l'hôpital.

 

Amitiés à chacun.

 

Bisous à tous, merci encore.

 

Cathy.

Repost 0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 17:26

 

 

Femme rose

 

  

 

URGENCE

 

 

Le téléphone sonne,

C’est souvent mauvais signe,

Cet appareil aphone,

Rien de bon ne désigne,

Ma main, sur lui s’avance,

J’entends mon  fils cadet,

Il y a eu urgence,

Frère hospitalisé.

 

Si toutes ces histoires,

Relatées dans mes lignes,

Parlant d’abord d’espoir,

Pas longtemps rectiligne,

A la fête des mères,

M’ont permis de comprendre,

Que mes fils bien amers,

Ne voulaient plus m’entendre,

 

J’ai obtenu ce jour,

Certitude absolue,

Qu’il n’y a pas d’amour,

Qui me soit dévolu,

Simplement l’habitude,

De ne me contacter,

Qu’en cas d’incertitude,

Quand une douleur naît.

 

C’est déstabilisant,

Je ne les comprends plus,

Car mon fils à présent,

Qui ne m’appelait plus,

En salle de réveil,

Se trouve ce matin,

Je vais à son éveil,

Aller le voir demain.

 

Sa compagne a fait croire,

Que mes coordonnées,

Elle n’avait pu voir,

Alors que j’ai donné,

Mon numéro moi-même,

Et c’était bien le bon,

Je n’allais pas quand même,

Car vraiment, à quoi bon,

 

Lui en donner un faux,

Comme ce fut le cas,

Car ici il me faut,

Expliquer qu’il y a,

Sur mon bloc, une adresse,

C’est celle où elle habite,

Mais grande maladresse,

Cette maison n’existe !

 

Que l’on me laisse voir,

Mon fils à l’hôpital,

Sans vouloir  faire croire,

Que je lui ai fait mal,

Mais comment cette fille,

Que j’aimais bien pourtant,

A été si habile,

Poudre aux yeux me jetant ?

 

Tout viendrait donc de celle,

Qu’avec très grande joie,

J’avais cru voir en elle,

Gentillesse, ma fois,

Ce n’était que façade,

Et j’aimerais que cesse,

Toute la mascarade,

Qui, aujourd’hui, me blesse.

 

-§-§-§-§-

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 09:00

Pause Hélène

  (image extraite des créations de mon amie Hélène)

 

 

PENSEES EN DESORDRE

 

 

De mes pensées troublantes,

Je ne peux tout écrire,

J'ai censuré des ans,

De ma vie des chapitres,

Qu'ils soient passé lointain,

Ou un peu plus récent,

C'est insensé, je crains,

D'en refaire un présent.

 

Selon les jours aussi,

Et selon les endroits,

Pesant le pour ici,

Et le contre ai-je droit,

De ressasser toujours,

Et même maintenant,

Conjugant tous les jours,

Le passé au présent.

 

Il serait bon, c'est vrai,

De fermer ma mémoire,

Sur ses rebonds je n'ai,

Pas vraiment de pouvoir,

Mais comment faire alors,

Pour ranger mes pensées,

Enlever le désordre,

Que l'on y a semé ?

 

J'ai l'esprit en vacances,

Tout près de la nature,

Aujourd'hui je recense,

Toutes mes écritures,

Pages j'ai déchirées,

Qui étaient bien les miennes,

Et cahiers j'ai brûlés,

De mon histoire ancienne.

   

 -&-&-&-

 

                                                                      Cathy, le 25 Juin 2010

 

Repost 0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 20:19

 

 

Lilas

 

 

 

LE LILAS

(Texte remanié pour le défi n°5 d'Arlette Philbois - "sans O") 

 

 

Le lilas de printemps,

Embaume l’intérieur,

Il a fallu du temps,

Mais il est bien en fleurs,

 

Je hume, le respire,

Avant l’évanescence,

Car ce parfum expire,

Perd vite ses essences,

 

J’imagine déjà,

M’en aller en cueillir,

Il ne disparaîtra,

Pas tant qu’il peut fleurir.

 

 

-§-§-§-§-

 

Repost 0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 15:20

 

par Cathy

490bqx2[1]

 

 

L'OUBLI

 

Si mon adolescence,

Ne fut guère agréable,

Je connus la mouvance,

D'un coeur bien vulnérable,

Etrange coup de foudre,

Nous surprit toi et moi,

Aux yeux, aucune poudre,

Bien doux moments d'émoi.

 

Tu enfreins des barrières,

Et te risquas beaucoup,

A décevoir ton père,

Qui "veillait" plus que tout,

Volupté innocente,

Premier amour aussi,

J'avais alors seize ans,

Tu en avais dix-huit.

 

Lorsque tu me quittas,

Ma peine fut immense,

Alors tu prétextas,

Vivre moments trop denses,

La peur de t'attacher,

Te fit alors me fuir,

Comment imaginer,

Ce qui survint ensuite ?

 

Nos chemins séparés,

Eurent mêmes errances,

Et dix-huit ans après,

Pas de coïncidence,

Peu singulier retour,

Et des regrets amers,

Vers ton premier amour,

Nous étions père et mère.

 

Séparé de ta femme,

Moi portant alliance,

Ce fut à ton grand dam,

Tu repris ton errance,

Des moments émouvants,

Et la vie "contre nous",

J'avais mes deux enfants,

Que j'aimais avant tout.

 

Mais comment donc la vie,

Ouvre étrange horizon,

Car contre mon avis,

On déversa mon nom,

Sur un site connu,

Tu y étais inscrit,

Et tu m'y reconnus,

Ne trouvant pas l'oubli.

 

A cinquante deux ans,

Tu voulus me revoir,

Pouvais-je cependant,

Cet instant entrevoir,

Tu étais remarié,

De mon côté aussi,

Ma trace tu cherchais,

Comme impossible oubli.

 

Destin plus fort que nous ?

Réponse je n'ai pas,

Tu voulus ce retour,

Cette fois tu restas,

Nos instants sont empreints,

De la complicité,

De deux adolescents,

Qui n'ont pas oublié...

 

-§-§-§-§-

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 21:25

 

 

  IMGP5510

 

 

   

"LA TARA"

 

Ce bâtiment provoque,

Un peu de nostalgie,

Pour certains il évoque,

L'image d'une vie,

Si vous passiez devant,

Vous n'y verriez peut-être,

De vocation vraiment,

Mais que peut-il bien être ?

 

"Un baraquement" rouge,

Que l'on voit sur le port,

Aucune âme qui bouge,

Mais avancez encore,

Enseigne vous verrez,

"La Cantine de Mer",

L'on peut y déguster,

Les produits de la mer.

 

C'est bien un restaurant,

Pour le moins "audacieux",

L'intérieur est troublant,

C'est même assez curieux,

De menus sur les tables,

Vous n'y trouverez pas,

Mais un patron affable,

Vous y accueillera.

 

Levez les yeux au mur,

Et sur un tableau noir,

A la craie, l'écriture,

Vous permet de savoir,

Quelles sont les denrées,

Qui sont au goût du jour,

Quels sont les crustacés,

De la pêche du jour.

 

Près d'une baie vitrée,

Avec vue sur le port,

Vous vous installerez,

Un sommaire confort,

Aucune "queue de pie",

Mais un bon personnel,

Pour servir à l'envi,

Toute la clientèle.

 

Des objets de la mer,

Sont là pour décorer,

Epave de naguère,

A été installée,

Sur nouvelle terrasse,

Attirant les clients,

Et certains se prélassent,

Sur le beau bois des bancs.

 

-§-§-§-§-

 

Je ne peux mettre ici la photo du restaurant, au risque de faire de la publicité illicite.

Voici donc une image de ce que l'on peut y déguster...

 

A l'origine, ce bâtiment a été construit par le propriétaire de notre gîte, pour y installer son atelier de mécanique (bateaux), sur le port de Lesconil.

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 10:06

IMGP6314.JPG

 "Le Moustoir"... à l'instant du départ...

 

 

 

LIVRE D'OR

 

Si porte se referme,

Sur cette ancienne ferme,

J'ouvre page du livre,

Du lieu d'où je délivre,

Rimes depuis des jours,

"Livre d'Or" où, toujours,

Je dépose un message,

Trace de mon passage,

En cet endroit paisible,

Serais-je trop sensible,

A l'âme du Moustoir,

A toute son histoire.

 

S'il y a sur les murs,

Quatre anciennes peintures,

Nées de l'inspiration,

Ce lieu de création,

Donne à la poésie,

Bien douce frénésie.

Si regrets m'envahissent,

En mon esprit se glisse,

L'idée d'y revenir,

Dans un proche avenir.

 

Nos hôtes vont passer,

Il me faut les quitter,

"Au revoir" difficile,

J'ai l'âme trop fragile,

Une immense émotion,

L'étrange sensation,

Que jamais cette page,

Et ce sombre message,

Je ne saurai fermer,

Et ma plume poser.

 

-&-&-&-

Repost 0
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 20:53

 

IMGP5445

 

 

 

PONT L'ABBE

 

Je n'ai pas évoqué,

Ville de Pont l'Abbé,

Nous partons bien avant,

Que d'autres estivants,

Découvrent ou revoient,

Brodeuses d'autrefois.

 

En ce lieu, chaque été,

Fête est organisée,

Selon la tradition,

Une belle élection,

La Reine des Brodeuses,

Sera la plus heureuse.

 

Le pays Bigouden,

Poursuivant son chemin,

Conserve son langage,

Comme simple message,

C'est là la distinction,

"Garder les traditions".

 

Des coiffes magnifiques,

C'est "le cercle Celtique",

Qui fait de Pont l'Abbé,

Chaque mois de Juillet,

Un beau lieu de folklore,

Que le bignou honore.

 

-&-&-&-&-

 

Pont l'abbé est située à une dizaine de kilomètres du gîte. Nous avons assisté l'an dernier à cette splendide fête et à l'élection de la Reine des Brodeuses.

Le folklore Breton à l'état pur !

Repost 0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 18:49

 

IMGP6308

  Voici la vue que j'ai depuis la terrasse arrière du gîte (où je me place pour écrire d'habitude...). Tout au fond l'on aperçoit l'une des fenêtres de la maison des propriétaires. C'est vous dire combien nous sommes tranquilles en ce lieu !

 

 

Poème écrit ce vendredi 2 Juillet... Jour de pluie après de fortes chaleurs.

Aujourd'hui samedi, à l'heure où j'édite, le soleil et la chaleur sont de retour... C'est cela aussi la Bretagne !

 

Pour éviter les embouteillages du week-end, et selon "proposition" de nos propriétaires, nous rentrerons lundi. C'est sans doute plus prudent.

Mais j'ai hâte de vous retrouver.

 

Bises et amitiés à toutes et tous.

Cathy.

 

RIMES A COUVERT

 

La nature décide,

De changer son décor,

Les terres sont arides,

Détenant des records,

De rude sécheresse,

Mais la pluie ce matin,

Comme grande déesse,

A déversé, soudain,

 

Une eau tant attendue,

Par les cultivateurs,

Hier je les ai vus,

Rentrer sur leurs tracteurs,

Grosses meules de paille,

Nourriture d'hiver,

Pour ce bien beau bétail,

Qui sera "à couvert".

 

Je ne peux aujourd'hui,

M'asseoir à la terrasse,

Du gîte, car la pluie,

Je vous l'avoue, me glace,

Transition bien trop forte,

Le repos du soleil,

A laissé cette escorte,

De nuages en ce ciel.

 

Les oiseaux continuent,

Leur chant bien mélodieux,

Aucune retenue,

Malgré l'humeur des cieux,

Et ma plume est restée,

Mon alliée bien fidèle,

A l'intérieur sont nées,

Mes rimes éternelles.

 

-&-&-&-

Cathy, le 2 Juillet 2010

Repost 0

Présentation

  • : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.
  • Contact

Profil

  • Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

rendez-vous sur mon formulaire de contact (haut de la colonne de droite de mon blog).

 

 

 

 

 

 

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

                                                      BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON                       

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Visitez mon île...

 

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre 

Plaisir partagé

 

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps...

 

 

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

Respect du droit d'auteur

 

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

jeuxplus<a href="http://www.je

jeux