Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

Passion Hélène 

 

A FORCE DE T’AIMER

 

Le vent peut souffler sur mes rimes, ma plume il n’emportera pas,

Ma passion restera intacte,  mon encre toujours marquera,

Mon amour sur la feuille blanche, ornée de mes mots en couleur,

Qu’aucun buvard ne réussit, à éponger tant leur ardeur,

Se manifeste dans mes vers, lorsque mes sentiments j’évoque,

Le vent n’a aucune puissance, aucun marasme il ne provoque.

 

La force qui se développe, dans mon esprit pour bien traduire,

Tout ce que j’éprouve et ressens, depuis que tu as su séduire,

Cette femme logée en moi, s’amusant à noircir des feuilles,

Dont tu as fait l’ardente amante, qui te place dans son recueil,

En te donnant le premier rôle et en s’oubliant peu à peu,

Dans tes bras si forts et si chauds, puis dans l'expression de tes yeux.

 

Si dans cet écrit  je me montre, d’une puissance inaltérable,

Toi tu réussis à briser, ce qui paraît inébranlable,

Et ma volupté transparaît,  je m’abandonne à tes caresses,

Tu me domines en ces moments, où toutes marques de faiblesse,

Je manifeste près de toi, plongeant dans ce grand précipice,

L’amour est plus fort que le vent, mes mots pour toi en sont l’indice.

 

-&-&-&-

                                                                             Cathy, le 26 Septembre 2010



(Image extraite des créations de mon amie "Hélène")

 

 

 

 

 

Repost 0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

 

Pour changer un peu de mon style habituel,  je vous livre ici un écrit répondant à un petit "jeu" lancé par Binh An, sur le thème des chaussures.

 

Illustration déposée ici avec l'accord de son auteur  link

Chaussures Binh An 

 

 

L’AMOUR A VOS PIEDS

 

Elles sont ballerines, ou « pointes » pour la danse,

Escarpins pour le soir,  le temps d’une romance,

D’un autre style encore, plutôt décontracté,

Mais chose est bien certaine, elles sont à nos pieds.

 

Elles sont toujours deux et restent côte à côte,

Rangées dans une armoire, si on les « boycotte »,

Laissées dans un couloir, quand vous rentrez chez vous,

Préférant les pantoufles, au confort bien plus doux.

 

Elles nous sont fidèles, toujours   pour servir,

Se contentant de peu, cirage pour le cuir,

Des lacets quelquefois, pas toujours bien noués,

Ou trop usés aussi, s’ils ne sont pas changés.

 

Les chaussures sont là, attendant bon vouloir,

De celui qui choisit, celles qu’il veut bien voir,

On les prend, on les jette, quand elles sont usées,

Avons-nous donc le droit, d’ainsi  les exploiter ?

 

C’est depuis que j’ai vu, chaussures en dessins,

Que je traite autrement, celles dont le destin,

Est de finir un jour, séparées  de nos pieds,

Alors que notre marche, elles ont assurée.

 

Relever le défi, d’en écrire un poème,

Provient de mon idée, certes parfois extrême,

Qu'une paire de vieilles, chaussures dans ce cas,

A l’une et l’autre tiennent et se parlent tout bas.

 

-&-&-&-

                                                                 Cathy, le  22 Septembre 2010

 

 

 

Repost 0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

amour0171[1] 

 

MON DOUX PROTECTEUR

 

Si mes pensées diurnes,

Mon inconscient excitent,

Des  voyages  nocturnes,

De temps en temps m’incitent,

Lorsque je me réveille,

A rechercher tes bras,

Tu m’apaises, tu veilles,

Me serrant contre toi.

 

Je redeviens enfant,

Tu es mon protecteur,

Si tes mots doux j’entends,

Alors je n’ai plus peur,

Ton corps contre le mien,

Apaise mon esprit,

Comme je me sens bien,

Qu’il est doux notre lit.

 

Quand tes mains me caressent,

Mes songes envolés,

Que partie ma détresse,

J’ai pu m’abandonner,

Quand je te dis « merci »,

Tu me réponds « je t’aime »,

Notre amour m’étourdit,

Et ces rimes je sème.

 

-&-&-&-

 

                                                             Cathy, le 21 Septembre 2010

 

 

 

Repost 0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

Chicoutimi-foret 

 

 

LE CHARME DE L’AUTOMNE

 

Le soleil est timide, l’air fraîchit doucement,

Plus vite chaque soir, s’offre le firmament,

Septembre va s’éteindre, dans quelques jours déjà,

Je regarde les arbres, couleur verte s’en va.

 

Feuilles tout doucement,  jaunissent dans les bois,

J’admire la nature, son changement je vois,

L’automne est arrivé, modifiant chaque lieu,

Quelques fleurs ont aussi, déserté leur milieu.

 

Les moissons terminées, ont vidé tous les champs,

Le maïs est encore, de-ci de-là présent,

La campagne bien sûr, a changé de visage,

En offrant maintenant, tout autre paysage.

 

Les forêts peu à peu, de leurs chaudes couleurs,

Vont alors se parer, comme si la chaleur,

S’y était installée, dorant les vertes feuilles,

Le charme de l’automne, voici qu’elles accueillent.

 

-&-&-&-

 

                                                       Cathy, le 20 Septembre 2010

 

Repost 0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

Femme pensive 

 

 

 

MON IMPATIENTE PLUME

 

Fébrilement j’attends,

Animée d’espérance,

S’il n’est point de tourment,

Je songe à son enfance,

Il est beau, il est grand,

Finie l’adolescence,

Quel est mon sentiment,

Qui frise l’impatience ?

 

Les années passent vite,

Mon enfant a grandi,

De la vie il n’évite,

Aucun de ses soucis,

Mais un amour  l’habite,

Marquant nouvelle vie,

Et voici la limite,

Pour elle, son amie.

 

Dans un mois maintenant,

Lui qui est dans mon cœur,

Devrait être content,

Mais tremblera de peur,

De joie certainement,

En serrant sur son cœur,

Son tout premier enfant,

Le plus grand des bonheurs.

 

Ma plume est impatiente,

De vous le partager,

Elle écrit dans l’attente,

Tout en fébrilité,

Car je suis si contente,

Et toutes mes pensées,

Sont tournées vers l’enfant,

Que tiendra mon aîné.

 

-&-&-&-

 

                                                                    Cathy, le 19 Septembre 2010

 

 

Repost 0
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

femmes doubles 

 

LE CADEAU DU TEMPS

 

Quitter l’adolescence et devenir adulte,

En versification, n’implique aucun tumulte,

Mais où sont donc passées, rêveries passagères,

Transportées  par le temps, sur autre planisphère.

 

De cette adolescence, marquée de souvenirs,

Tentons de conserver, les délicieux plaisirs,

Mettons-les à profit, pour  nous en inspirer,

Dans notre vie d’adulte et ne rien regretter.

 

Garder âme d’enfant, s’intéresser à tout,

Est de loin le plus beau et merveilleux atout,

S’amuser et sourire, en voyant un message,

Eprouver du plaisir, face aux beaux paysages.

 

S’émerveiller de tout, s’émerveiller pour rien,

Pour chacun est possible, au fond on le sait bien,

Mais en prendre conscience, nécessite un travail,

Et parfois même aussi, une longue bataille.

 

Cela en vaut la peine, cela vaut le détour,

Attendre sans bouger, n’éclaire pas le jour,

Avançons vers la voie, d’où provient la lumière,

Ne baissons pas les yeux, levons bien les paupières.

 

Quelque part, n’importe où, le bonheur nous attend,

Il ne s’achète pas, c’est un cadeau du temps,

Au plus vite on l’attrape et plus on en profite,

Quand il s’appelle « amour », il n’a pas de limite.

 

-§-§-§-

 

                                                     Cathy, le 18 Septembre 2010

 

Repost 0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

couple Hélène 

 

TOI ET MOI

 

Si comme toi et moi, couples parlent ensemble,

Si comme toi et moi, une idée les assemble,

Si comme toi et moi, les mots viennent d’eux-mêmes,

Si comme toi et moi, ils se disent « je t’aime »,

 

S’ils savent partager, en discutant beaucoup,

Se surprenant encore, s’apercevant, c’est fou,

Qu’ils disent même chose et au même moment,

Sans s’être concertés, en fou rire éclatant,

 

Alors ils nous ressemblent, car nous sommes ainsi,

Avec nos différences, divergences aussi,

Télépathie peut-être, réflexions identiques,

Souvent inattendues, mais plutôt sympathiques.

 

Si des passions communes, ont pu nous rapprocher,

Si d’autres nous séparent, le temps de s’adonner,

A nos occupations, ici ou bien ailleurs,

Nous tentons toutefois, d’en tirer le meilleur.

 

C’est tout cela un couple, « parfaits » ne sommes pas,

Mais nous parlons beaucoup et questions posons là,

Sur table clairement, des cartes retournées,

Cherchant à nous comprendre, pour bien mieux nous aimer.

 

-§-§-§-

 

                                                               Cathy, le 17 Septembre 2010

 

(Image extraite des créations de mon amie "Hélène")

 

 

 

 

Repost 0
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

IMGP6348 

  

 

RESSENTI D’UNE PLANTE

 

J’ai chez moi une plante, qui s’appelle « amitié »,

Ces feuilles sont uniques, d’un rose violet,

Débordante de vie, de volonté surtout,

Toute épreuve elle passe, envers et contre tout.

 

Il y a bien douze ans, qu’elle me fut offerte,

Une simple bouture, petite dans un verre,

J’attendis les racines, en pot je la plantai,

Avec grande vigueur, de suite elle a poussé.

 

Puis vint une période, d’un déménagement,

Ma plante prit alors, un air plus chancelant,

Je lui donnai des soins, lui expliquant aussi,

Qu’à elle je tenais, cadeau de mon amie.

 

De moins en moins souvent, cette femme venait,

J’habitais un peu loin, puis je l’ai retrouvée,

Ma plante a repoussé, bien grande elle est déjà,

Ces feuilles sont superbes et je n’en reviens pas.

 

Quelle ardeur une plante, peut bien développer,

Sent-elle que l’on tient, à qui nous l’a donnée,

Cette amie est bien là, quand chez moi elle vient,

En regardant la plante, une émotion l’atteint.

 

Oui c’est bien là la preuve, qu’une simple bouture,

Peut grandir tout autant, qu’une longue aventure,

Trente quatre déjà, que nous sommes amies,

Ce fut mon professeur, sa plante nous relie.

 

-&-&-&-

                                                            Cathy, le 15 Septembre 2010

 

Repost 0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

8815 

 

 

MES DEUX PLUMES

 

Ma plume vole ailleurs, vers d’autres écritures,

Avec la poésie,  pas question de rupture,

Mes rimes sont tout autres,  restant ma thérapie,

Mais  je change de ton, c’est là tout le profit,

Qu’apporte un exutoire, de l’âme  et des souffrances,

Infligées à l’enfant, brisant ses espérances,

En la vie, l’avenir, son devenir aussi,

Car on n’a pas le droit, de casser ses envies.

 

Si je me suis battue, je ne regrette rien,

Les chemins tortueux, oui je les connais bien,

J’ai sauté les barrières, que l’on avait posées,

Et jamais, non jamais, ne me suis fourvoyée,

Dans les sombres ruelles, où j’aurais pu finir,

Si je n’avais pas cru, en meilleur avenir,

Aujourd’hui je suis là, ma plume est plus légère,

Une voie j’ai trouvée, pour longtemps je l’espère.

 

-&-&-&-

                                         Cathy, le 14 Septembre 2010

 

 

Repost 0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 08:00

 

 

 femme fleurs perles

 

  

 

SENSIBILITE

 

Ils vivent comme nous, tout en étant statiques,

« Les objets ont une âme », souvent je l’ai pensé,

Me demanderez-vous, de me faire interner,

Là où j’aurais ma place, hôpital psychiatrique ?

 

Vous en auriez le droit, mais sur ce point pourtant,

Je ne cèderai pas, car c’est ma conviction,

Je ne sais pas pourquoi, j’ai de loin l’intuition,

Qu’un objet comme nous, peut penser tout autant.

   

Mais de quoi peut venir, ce sentiment curieux,

Les objets communiquent, je me plais à y croire,

Mais un vrai casse-tête, d’ouvrir  quelque tiroir,

Lorsque l’on croit vraiment, qu’ils se parlent entre eux.

 

Ma sensibilité, serait-elle à ce point,

Marquée par mon vécu, quand souvent j’étais seule,

Je n’étais pas à l’ombre, d’un arbre, d’un tilleul,

Car  sortir de ma chambre, ce droit je n’avais point.

 

J’ai donc dû transférer, sur ces tendres objets,

Ce que je n’avais pas, affection, compagnie,

Je suis donc c’est certain, devenue leur amie,

Fétichiste non point, mais à eux attachée.

   

-&-&-&-

                                                   Cathy

 

Repost 0

Présentation

  • : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.
  • Contact

Profil

  • Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

rendez-vous sur mon formulaire de contact (haut de la colonne de droite de mon blog).

 

 

 

 

 

 

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

                                                      BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON                       

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Visitez mon île...

 

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre 

Plaisir partagé

 

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps...

 

 

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

Respect du droit d'auteur

 

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

jeuxplus<a href="http://www.je

jeux