Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 08:00

coccinellemarie    

 

 

VERTUS D’UNE COCCINELLE

 

Petit coléoptère, on te fixe des yeux,

Personne n’oserait, mettre fin à tes jours,

Flambante robe rouge, est ton plus bel atour,

On te donne pour nom, « la bête à bon Dieu ».

 

Partout où l’on te voit, tu sembles si paisible,

Comment imaginer, qu’en dehors des maisons,

Aller anéantir, autant de pucerons,

Relève de ton œuvre, long travail invisible.

 

Dégageant les jardins, et préservant les fleurs,

Coccinelle tu es, maintenant cultivée,

Tes points noirs jusqu’à sept, sont les plus recherchés,

Car de l’écologie, tu fus le précurseur.

 

-&-&-&-

 

                                                                               Cathy, le 23 Mars 2012 ©

 

                                                (La coccinelle peut avaler jusqu'à 150 pucerons par jour) 

Repost 0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 08:00

pétalesmainmarie    

 

 

 

UN SORT DANS UNE MAIN

 

Lorsque quelqu’un détient, notre sort en ses mains,

On ne sait plus alors, ce que sera demain,

Le chemin parcouru, durant la vie entière,

A vouloir avancer, franchir toutes barrières,

 

Les forces déployées, la volonté toujours,

D’avoir cet objectif, de s’en sortir un jour,

Sans attendre jamais, les aides trop faciles,

Se révèlent parfois, à nos yeux inutiles.

 

Lorsque l’on met en œuvre, ce que d’autres détruisent,

Il arrive qu’un jour,  les espoirs s’amenuisent,

En un seul coup de dé, ils changent un destin,

Pour un simple caprice, souvent sans lendemain.

 

« Cent fois sur le métier, tu remets ton ouvrage »,

L’on ne peut plus entendre, c’est un trop grand outrage,

Et même si, bien sûr, on se relèvera,

Pourra-t-on enfin croire, à l’ultime combat ?

 

-&-&-&-

 

                                                                                Cathy, le 21 Mars 2012 ©

 

Je vous invite également à passer chez Sagine, afin d'y écouter mon poème intitulé "Prestance d'une rose", qui vient d'être mis en ligne sur son site link 

N'hésitez surtout pas à en profiter pour découvrir ses autres lectures.

 

 

 

 

Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 08:00

 

mesange bleue - parus caeruleus - blue tit [1]





LES AILES DU PRINTEMPS 

  

 

 

C'est lui qui fait arbres fleurir, feuilles pousser dans les jardins,

Vives couleurs guident nos rimes, en été naîtra le jasmin,

Dans ces beautés qui nous enivrent, les oiseaux vont à tire d'ailes,

Profiter de la liberté, trouver ressources naturelles,

Ils quittent un peu les mangeoires, même s'ils reviennent encore,

Tout doucement semences poussent, tout doucement oiseaux picorent.

 

Les pinsons et les rouges-gorges, ou les sittelles torchepots,

Mésanges bleues, charbonnières, les fauvettes, les gravelots,

Certains d'entre-eux sont là l'hiver, mais le printemps ils ne délaissent,

Quelques-uns guettent jardiniers, d'autres encore un peu paressent,

Bergeronnettes, pics épeiches, le coucou et le beau verdier,

Chants vont réveiller nos matins, nous raviront les roitelets.

 

 

Mais comment puis-je terminer, ces lignes sans qu'elles dénotent,

Les étourneaux  j'ai oubliés, serais-je tête de linotte ?

 

 

 

-§-§-§-

 

                                                                              Cathy ©

Repost 0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 08:00

bullesfemmemarie    

 

 

 

SUR LE PONT DES SOUPIRS

 

Si j’avais le pouvoir,

De lire l’avenir,

Dans la douceur du soir,

Près du pont des soupirs,

Je chercherais dans l’eau,

Les signes du destin,

Messages cruciaux,

Confirmant mon instinct.

 

Les cailloux de ma vie,

J’éparpillerais là,

Plongerais dans l’oubli,

Ne les compterais pas,

Je vivrais le présent,

Sans craintes, sans scrupules,

Me moquerais du temps,

Ephémère des bulles.

 

Bulles d’eau, bulles d’air,

En bouffée d’oxygène,

Changeraient l’atmosphère,

Et moins anxiogènes,

Mes journées brilleraient,

Si le pont des soupirs,

Doux espoirs m’apportait,

Qui me fassent sourire.

  

-&-&-&-

 

                                                                      Cathy, le 19 Mars 2012 ©

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 07:00






4vg8cvtq[1]

 



AU RYTHME DES POETES

 


 

Si vous êtes sensible, à l'écriture en rimes,

A la forme des vers, au rythme de la prose,

Les poètes seront, ravis qu'on ne les brime,

Puisqu'à vos yeux l'écrit, ne sera pas morose.

 


 

Car l'esprit des poètes, est un peu différent,

Vécu ou sentiments, pensées gaies ou blessures,

Sont généralement, comme en livres présents,

Mais je ne puis écrire, sans veiller aux césures.

 


 

Que vient faire ce mot, absent de nos langages,

Puisse donc la « césure », ne pas nous égarer,

Sans explication, il serait bien dommage,

D'arrêter la lecture, et ne pas l'achever.

 


 

Rien de bien difficile, rassurez-vous très vite,

C'est pour mieux vous aider, qu'existe la « césure »,

Virgule dans un vers, pause elle nécessite,

Car c'est là que se trouve, l'endroit de la coupure.

 


 

L'esprit de ces poètes, vous le saisirez mieux,

Si je vous dis ici, qu'ils doivent mots peser,

Pour placer la virgule, bien souvent au milieu,

Des syllabes écrites, selon nombre de pieds.

 

 

-§-§-§-

 

                                                                Cathy © (extrait de mon recueil "Dédale de mes pensées")

 

Je replace ce poème pour Stéphane, dans le simple but de lui expliquer pourquoi mes poèmes contiennent des virgules. Loin d'être "puriste",  j'aime  quand même respecter cette fameuse "césure" destinée à ponctuer les deux hémistiches (*) de chaque vers des alexandrins. 

(*)La partie qui comporte six syllabes 

Allez, Stéphane... Sans rancune ? Je suis, je l'avoue, un peu trop perfectionniste, mais j'écris toujours avec mon coeur et en fonction de mes émotions. Je n'ai jamais pris de "cours" de poésie. Je l'ai seulement découverte et appréciée et je suis ouverte à toutes les critiques. Ainsi, je te remercie d'avoir exprimé celle-là qui permet un échange. 

Mais j'aime bien ma virgule et j'y suis attachée... Et je crois qu'elle est attachée à moi aussi (rire).

 

 

 

 

 

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 07:00

quatrepattes    

 

MA MUSE S’AMUSE

 

Un lien de parenté,

Avec ce chat couché,

Ma muse doit avoir,

Ne venant plus me voir,

A sa philosophie,

Elle adhère, pardi !

Quel est donc ce félin,

Qui se montre malin ?

 

En voilà des leçons,

Tu crois avoir raison,

Mais pour qui te prends-tu ?

Ainsi tu t’évertues,

A jouer de paresse,

Profitant des faiblesses,

Des pages restant blanches,

Sans mots en ce dimanche,

 

Quand ma muse s'amuse,

Je l'avoue, moi ça m'use,

    Tant pis, je capitule,

C’est repos sans scrupules !

 

-&-&-&-

 

                                                                        Cathy, le 17 Mars 2012 ©

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 08:00

 

 

walk-16-tn[1]

 

 

YPRES… VILLE D'HISTOIRE

(Petite page d'histoire d'une belle ville de Belgique)

  

 

Tu fais partie de celles, qui ont beaucoup souffert,

Tu fus grande victime, en la première guerre,

Trois batailles connues, durant cette période,

Ce fut vraiment pour toi, de tristes épisodes.

 

Totalement détruite, refaite entièrement,

Aujourd'hui tu te dresses, face à nous fièrement,

Et ton Hôtel de Ville, en style Renaissance,

Erigé en ton centre, est seconde naissance.

 

Tu attires les yeux, par tes "Halles aux Draps",

Dans un style Gothique, ainsi que ton beffroi,

Que de beaux monuments, rappellent ton histoire,

Un de tes lieux surtout, figure ta mémoire.

 

Tu es et resteras, enceinte et fortifiée,

Tes remparts te permettent, bien mieux de l'attester,

Si l'on peut découvrir, en haut de ces vestiges,

Tes arbres, ta verdure, ce qui fait ton prestige,


Pour atteindre l'endroit, une porte à franchir,

"La porte de Menin", qui comme en Australie,

Marque avec la Belgique, ce qui fut connexion,

Tu as à ce pays, cédé tes deux lions.

        
Des noms y sont gravés, des nationalités,

Un lourd et grand tribut, qu'ont ces soldats payé,

  Anglais, Américains et Australiens bien sûr,

Sont morts pour la Belgique, l'oublier tu n'as pu.


Chaque jour et depuis, "mille neuf cent vingt huit",

Arrive le "Last Post", à vingt heures précises,

Pour sonner le clairon et toujours et encore,

La foule se recueille, en hommage à ces morts.
 

C'est très impressionnant, il faut y trouver place,

Car de tous les pays, les gens affluent en masse,

J'ai vécu très souvent, ce "Last Post" en ta ville,

Mon père avait à Ypres, membres de sa famille.

 

Inutile de dire, que j'en ai souvenirs,

Je les partage encore, en faisant découvrir,

Aux amis de passage, cette magnificience,

Et ce sont tes remparts, qui marquent leur conscience.

 

 

-&-&-&-

                                                  Cathy ©

 

    mg-1-tn[1]

 La Porte de Menin sous deux angles différents (ci-dessus, la porte menant aux remparts et ci-dessous, le passage emprunté pour passer cette porte, avec, sur cette photo, les fleurs déposées régulièrement par les visiteurs en hommage aux soldats)

 mg-5-tn[1]

mg-8-tn[1]

mg-23-tn[1]

  

      mg-16-tn[1]                               

La cérémonie du "Last Post", qui a lieu chaque soir.

 

J'ai tenu à vous replacer ce poème que j'ai écrit il y a quelques temps déjà, compte tenu des récents évènements qui ont touché la Belgique. Cette cérémonie du "Last Post" est la preuve manifeste de l'esprit qui règne dans ce pays.

Cet article permettra aussi à certains de découvrir cette belle ville d'Ypres que j'apprécie tout particulièrement. Mon père y était très attaché aussi... 

Amitiés à vous toutes et tous.

Cathy.

 

 

 

Repost 0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 08:00

deux visages cb    

 

DOUCES PREMICES

 

Les visages plus doux, les regards plus dociles,

Se croisent et se lancent, sourires plus faciles,

Les rayons du soleil, suscitent l’engouement,

Transmettent un message, dans la tiédeur du vent.

 

L’air paraît plus léger, on sent l’effervescence,

La missive reçue, contient douces fragrances,

De ces premières fleurs, timides mais si belles,

Déployant leurs pétales, lançant la ritournelle,

 

D’une douce saison, qui ravive les cœurs,

Rires sur les terrasses, par ce temps de douceur,

Commencent à fuser, certains trinquent déjà,

A leurs amours naissantes, au printemps qui vient là.

 

-&-&-&-

 

                                                                      Cathy, le 15 Mars 2012 ©

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 08:00

femmelueurE4    

 

INCOMPREHENSIBLE DESTIN

 

Aujourd’hui je dépose, des pensées sur ma page,

Pour toutes les familles, meurtries par le carnage,

Qui ont vu s’envoler, la vie de leurs enfants,

Dans ce maudit tunnel, tuant sauvagement.

 

Ils rentraient de vacances, insouciants, heureux,

Sans crainte du destin, qui déposa sur eux,

Un regard si sournois, et incompréhensible,

Au moment où la vie, leur paraissait paisible.

 

Les Belges sont en deuil, et ce petit pays,

Par solidarité, voit ainsi réunies,

Deux populations, s’affrontant trop souvent,

Qui oublient aujourd’hui, leurs querelles d’antan.

 

La Suisse bien longtemps, aussi, se souviendra,

De ces quelques minutes, d’un terrible fracas,

Puisse chacun de ceux, concernés pour toujours,

Recevoir mes pensées, déposées en ce jour.

 

-&-&-&-

 

                                                                  Cathy, le 14 Mars 2012 ©

Repost 0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 08:00

pensiverosesmarie    

 

 

SI JEUNES « MISS »

 

Si à cinq ans à peine, sur podium elles sont,

Poussées par des esprits, qui perdent la raison,

Elles doivent déjà, au mythe correspondre,

A toutes exigences, trop absurdes répondre.

 

Laissez donc ces fillettes, vivre selon leur âge,

Et ne reportez pas, sur elles davantage,

Tous les espoirs que vous, n’avez en tant que mères,

Pour multiples aspects, jamais pu satisfaire.

 

Elles sont maquillées, revêtent belles robes,

Et déjà leur enfance, à l’instant se dérobe,

On leur explique bien, les gestes pour séduire,

Un jury qui les note, et qui va les réduire,

 

A ne penser qu’à plaire, à porter sur leur dos,

Ce transfert qui les mine, qui est trop lourd fardeau,

Que ferez-vous après, tous les concours gagnés,

Que deviendra leur vie, bercée par les trophées ?

 

-&-&-&-

 

                                                             Cathy, le 12 Mars 2012 ©

Poème inspiré d'un phénomène de plus en plus répandu, notamment aux Etats-Unis, et qui gagne l'Europe...

Repost 0

Présentation

  • : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.
  • Contact

Profil

  • Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

rendez-vous sur mon formulaire de contact (haut de la colonne de droite de mon blog).

 

 

 

 

 

 

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

                                                      BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON                       

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Visitez mon île...

 

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre 

Plaisir partagé

 

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps...

 

 

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

Respect du droit d'auteur

 

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

jeuxplus<a href="http://www.je

jeux